headerimg_pales_1.png

 

Planter une haie naturelle

 

bandeau_haie Thecla_betulae Satyrium_pruni
Celastrina_argiolus Aporia_crataegi

 

Pourquoi ? 

Les haies naturelles sont généralement composées de plusieurs espèces de buissons (entre 10 et 20), dont certaines sont utilisées comme plantes-hôtes par les papillons (le papillon pond ses oeufs par exemple sur les feuilles ou les bourgeons, puis les chenilles se nourrissent des feuilles de ces plantes). Les haies étaient autrefois communes dans nos campagnes, mais elles ont souvent été arrachées, pour faciliter l'exploitation des champs. De ce fait, les papillons liés aux haies sont aujourd'hui pour la plupart considérés comme menacés. Les haies ont également un intérêt très important pour de nombreuses autres espèces, notamment les oiseaux et les micro-mammifères.

 

Où ?

Dans les zones agricoles, les haies sont habituellement plantées à la limite des parcelles ou le long de talus, de manière à gêner le moins possible l'exploitation. Dans les zones urbaines, les haies sont idéales pour délimiter des propriétés. Les haies naturelles peuvent avantageusement remplacer les traditionnelles haies de thuyas ou de laurels. Elles demandent moins d'entretien (une seule taille tous les 2 ou 3 ans suffit) et présentent de nombreuses couleurs au cours de la saison (fleurs, baies, feuilles).

 

Comment ?

Planter une haie est relativement facile. Dans un premier temps, il faut se procurer des plants de différentes espèces de buissons. On choisira de préférence les espèces dont la taille adulte est inférieure à 5-6 mètres, et qui présentent le plus grand intérêt pour les papillons. Parmi les espèces les plus intéressantes, on citera notamment le Prunellier (Prunus spinosa), l'Aubépine monogyne (Crataegus monogna), le Noisetier (Corylus avellana), la Bourdaine (Frangula alnus), le Nerprun (Rhamnus catharctica), le Fusain (Euonymus europaeus) ou le Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea). Les plants doivent être achetés de préférence dans les pépinières forestières, et non dans les "Garden Center", car ces derniers proposent souvent des variétés cultivées, qui ne sont pas exactement semblables à celles qui se trouvent dans la nature.

Les haies doivent idéalement être plantées en mars ou en octobre-novembre, lorsque la terre est sèche. On plantera en moyenne un pied par mètre carré. En général, une haie à une largeur comprise entre 2 et 5 mètres. Pour mettre en terre un plant, on commence par creuser à la bêche un trou d'environ 30cm x 30cm, de profondeur 25 cm. On taille ensuite au sécateur les racines les plus grosses (laisser un tiers de la longueur totale). Le plant est ensuite mis dans le trou et on remet la terre en place en l'effritant avec les mains. Une fois le trou rempli, tirer légèrement le plant vers le haut, bien tasser avec le pied et arroser abondamment. Les branches les plus longues peuvent aussi être rabattues au sécateur, pour favoriser la croissance (laisser deux bourgeons par branche).

Une fois la haie plantée, il est nécessaire de débroussailler l'herbe autour des plants pendant 3 à 4 ans, au mois de juin, de manière à éviter que les plants soient envahis par la végétation. La haie attendra sa taille optimale (2 à 4 mètres) après 5 à 8 ans environ. L'entretien de la haie doit être effectué en hiver (novembre à mars), pendant la période de repos de la végétation. La taille idéale consiste à rabattre les branches ou les tiges les plus grosses en les coupant à la base à l'aide d'un sécateur ou d'une scie égoine. Ce type de taille permet de limiter la croissance des buissons qui prennent trop de place, pour favoriser un équilibre entre les différentes espèces. 

 

Exemples d'espèces visées

Thecla_betulae Thécla du bouleau
(Thecla betulae)
Satyrium_pruni

Thécla du prunier
(Satyrium pruni)

Celastrina_argiolus

Azuré des nerpruns
(Celestrina argiolus)

Aporia_crataegi

Gazé
(Aporia crataegi)