headerimg_virgaureae_1.png

 

Préserver le lierre

  

Bandeau_lierre Vanessa_atalanta_185

 

Pourquoi ?

Les fleurs du lierre offrent un nectar très apprécié des papillons en automne (septembre - octobre), notamment des vulcains. Ces derniers se rassemblent parfois par dizaines sur les grands massifs de lierre. Les baies de lierre sont utilisées par plusieurs espèces d'oiseaux à la fin de l'hiver, notamment les fauvettes à tête noire, les merles et les grives. Ces mêmes espèces y construisent également leur nid ou l'utilisent pour y dormir à l'abri des regards.

 

Où ?

Le lierre pousse sur de nombreuses espèces d'arbres. Ce n'est pas une plante parasite, comme le gui, qui se nourrit de la sève de l'arbre. Le lierre utilise l'arbre uniquement comme support.  Le lierre n'envahit jamais totalement un arbre vigoureux, il se limite normalement au tronc et aux grosses branches. Par contre, il lui arrive de coloniser intégralement les arbres en fin de vie.

 

Comment ?

Si vous avez la chance de posséder des arbres avec des massifs de lierre, ne les détruisez surtout pas. Dans un verger, si la présence du lierre nuit à la production de fruits, contentez-vous de dégager tous les 3 ou 4 ans les branches de la couronne de l'arbre. Il est également possible de planter du lierre au pied d'un arbre. Pour cela, prélevez un plant dans la nature, dans un endroit ou celui-ci est commun (c'est souvent le cas au sol dans certains massifs forestiers) et plantez-le à l'endroit voulu. Attention, le lierre n'aime pas le soleil et se développera préférentiellement dans les zones ombragées.

 

Espèce visée

Vanessa_atalanta Vulcain
(Vanessa atalanta)