headerimg_podalirius_1.png

 

Aménager une prairie fleurie

  

Bandeau_prairie Maniola_jurtina Melanargia_galathea
Melitaea_athalia Lycaena_tityrus

 

Pourquoi ?

La prairie fleurie constitue le milieu le plus intéressant pour les papillons. Avoir une surface de prairie fleurie dans son jardin constitue la meilleure solution pour observer différentes espèces de papillons au cours de la saison. Par ailleurs, ces surfaces sont très esthétiques et apportent une touche de couleur dans les jardins. Elles demandent très peu d'entretien.

 

Où ?

Les prairies fleuries peuvent être aménagées sur n'importe quelle surface. Elles seront d'autant plus intéressantes si elles sont exposées au sud et si le sol est relativement maigre (pauvre en engrais).

 

Comment ?

Choisissez une zone de votre jardin dans laquelle vous allez aménager votre prairie. Idéalement, ce devrait être une surface que vous n'avez pas besoin de fréquenter régulièrement (jeu d'enfants, barbecue...). Si cette surface est déjà actuellement une prairie ou un gazon, le mieux est de tenter de laisser votre prairie fleurie s'installer naturellement. Chaque mètre carré de sol contient en effet plusieurs milliers de graines de différentes plantes. Lorsque vous allez changer de type d'entretien pour cette surface (cf. ci-dessous), de nombreuses espèces nouvelles de plantes vont apparaître spontanément.

Si la surface choisie n'est pas déjà une prairie ou un gazon, ou si après plusieurs années vous n'êtes pas satisfaits du résultat, le mieux est de labourer la surface à l'aide d'un motoculteur (si vous n'en possédez pas, plusieurs entreprises en louent à la journée), puis de semer un mélange de graines de type "prairie fleurie" que vous pouvez acheter dans le commerce, par exemple dans les Landi. Ces travaux doivent être réalisés entre mi-avril et mi-juin.

Si trop de mauvaises herbes poussent, vous pouvez faire une ou deux coupes de "nettoyage" la première année. L'idéal est alors de faucher à la motofaucheuse avec une hauteur de coupe relativement grande. Par la suite, l'entretien à pratiquer est le suivant (deux variantes possibles) :

  • faucher une fois par année, au mois d'octobre ou de novembre.
  • faucher une fois par année uniquement la moitié de la surface herbeuse, au mois d'octobre ou de novembre, en alternance d'années en années (p.ex. les années paires la moitié droite, les années impaires la moitié gauche)

La deuxième variante est plus favorable puisque chaque moitié de la surface n'est fauchée que tous les deux ans, permettant aux plantes bisannuelles de se développer et aux insectes de la partie fauchée de se réfugier dans la partie non fauchée. Dans les deux cas, le produit de la fauche doit être évacué (déchetterie ou donné à un agriculteur qui possède des moutons ou des chèvres).

Le secret pour la réussite d'une prairie fleurie est de faucher tard dans la saison, de ne jamais mettre d'engrais, et d'exporter le foin coupé (ainsi le sol devient pauvre en engrais, ce qui favorise la diversité des fleurs et des insectes).

 

Exemples d'espèces visées

Maniola_jurtina Myrtil
(Maniola jurtina)
Melanargia_galathea

Demi-deuil
(Melanargia galathea)

Melitaea_athalia

Mélitée du mélampyre
(Melitaea athalia)

Lycaena_tityrus

Cuivré fuligineux (Lycaena tityrus)