headerimg_hyale_1.png

 

Planche de distinction

 

Apollon (Parnassius apollo) - Petit Apollon (Parnassius phoebus)

 

Les deux espèces se distinguent par les taches noires et rouges qui ornent leurs ailes, leurs antennes et leurs biotopes.

 

Mâles: la tache pointée en photo 1, a est de grande taille chez l'Apollon alors qu'elle est réduite ou inexistante chez le Petit Apollon (photo 2, a). La tache pointée en photo 1, b ne contient quasiment jamais de rouge chez l'Apollon alors qu'elle en contient habituellement chez le Petit Apollon (photo 2, b).

 

 

Apollon

(Parnassius apollo)

 

Petit Apollon

(Parnassius phoebus)

 
  Parnassius_apollo_D_i_m_s_1   Parnassius_phoebus_D_i_m_s_1  
  Mâle   Mâle  

 

Femelles: chez les deux espèces, la tache pointée en photo 3, a et photo 4, a est de grande taille. La tache pointée en photo 3, b ne contient que très rarement du rouge chez l'Apollon alors qu'elle en contient toujours chez le Petit Apollon (photo 4, b).

 

 

Apollon

(Parnassius apollo)

 

Petit Apollon

(Parnassius phoebus)

 
  Parnassius_apollo_D_i_f_s_1   Parnassius_phoebus_D_i_f_s_1  
  Femelle   Femelle  

 

La présence de rouge dans cette tache est donc un critère facile et rapide en faveur du Petit Apollon, mais ce n'est pas un critère absolu. A noter que de manière plus globale, l'Apollon ne montre normalement pas de rouge sur l'aile avant alors que le Petit Apollon en montre généralement.

Pour aller plus loin, on peut relever que chez les individus d'Apollons montrant du rouge sur l'aile avant, le rouge apparaît en général uniquement, et toujours de manière plus prononcée dans la tache pointée en photo 1, c et photo 3, c. A l'inverse, chez le Petit Apollon, le rouge apparaît préférentiellement dans la tache mise en évidence plus haut (photo 2, b et photo 4, b).

 

Les antennes de l'Apollon sont soit blanches, soit seulement faiblement annelées de noir (photo 5). Celles du Petit Apollon sont fortement annelées de noir (photo 6). Ce critère, observable seulement de près, est un critère absolu (sans exceptions).

 

 

Apollon

(Parnassius apollo)

 

Petit Apollon

(Parnassius phoebus)

 
  Parnassius_apollo_D_i_m_antennes_1   Parnassius_phoebus_D_i_f_antennes_1  
  Antennes faiblement annelées de noir   Antennes fortement annelées de noir  

 

Les deux espèces se rencontrent dans des biotopes différents: l'Apollon généralement dans des pentes sèches parsemées de rochers ou d'éboulis, en dessous de la limite des arbres (typiquement entre 800 et 1800m); le Petit Apollon dans des zones humides de montagnes (bords de ruisseaux, résurgences ou suintements d'eau), en général en dessus de la limite des arbres (typiquement entre 1800 et 2400m).

 

 

Apollon

(Parnassius apollo)

 

Petit Apollon

(Parnassius phoebus)

 
  Parnassius_apollo_biotope_Les_Charbonnieres_1020m   Parnassius_phoebus_biotope_Simplon_2100m  
  Biotope: pente sèche partiellement rocheuse, en dessous de la limite des arbres.   Biotope: bordure d'un ruisseau de montagne, en dessus de la limite des arbres.  

 

Distributions (orange = avant 1990; rouge = après 1989). Copyright CSCF (données) et Swisstopo (fond topo).

 

 

Apollon

(Parnassius apollo)

 

Petit Apollon

(Parnassius phoebus)

 
     

 

Pour résumer les critères de distinction, on peut dire que:

- si la tache pointée par exemple en photo 1, a est réduite ou inexistante, il s'agit du Petit Apollon (dans ce cas un mâle)

- si la tache pointée par exemple en photo 1, b contient du rouge, il s'agit très probablement du Petit Apollon

- si l'aile avant ne contient pas de rouge, il y a plus de chances que ce soit l'Apollon

- si les antennes sont pas ou faiblement annelées de noir, il s'agit de l'Apollon

- si les antennes sont fortement annelées de noir, il s'agit du Petit Apollon

- les biotopes des deux espèces sont très différents

 

Accès aux planches d'identification: Parnassius apollo  (Apollon) et Parnassius phoebus  (Petit Apollon)

 

Accès aux galeries photos: Parnassius apollo  (Apollon) et Parnassius phoebus  (Petit Apollon)