headerimg_hyale_1.png

 

Planche d'identification

 

Petit Apollon (Parnassius phoebus)

 

Le choix des critères d'identification présentés ci-après est basé sur une distinction entre le Petit Apollon et l'Apollon, seule espèce avec laquelle le Petit Apollon peut réellement être confondu.

Le Petit Apollon est un papillon blanc majestueux de grande taille que l'on rencontre dans les zones humides de montagne. Les taches noires et rouges/orange qui ornent ses ailes s'aperçoivent parfois déjà en vol.

Chez le mâle, la tache noire pointée en photo 1, a est réduite. Il arrive même qu'elle soit carrément absente (photo 3). Chez la femelle, cette tache est toujours présente et bien marquée (photos 2, a et 4).

Chez les deux sexes, l'aile arrière montre des taches noires et rouges, autant sur les dessus que sur le dessous (photos 1 à 6).

Chez le mâle, la tache noire pointée en photo 1, b contient en général du rouge, mais il arrive que ce ne soit pas le cas (photo 3). Chez la femelle, cette tache contient toujours du rouge (photos 2, b et 4). Chez les 2 sexes, d'autres taches du dessus de l'aile avant peuvent contenir du rouge (photos 1, 2 et 4). Les taches rouges de l'aile avant se voient également sur le dessous de l'aile (par exemple photos 2 et 6 de la même femelle). De manière générale, il y a chez les espèces d'apollons une correspondance partielle des dessins du dessus et du dessous des ailes.

Chez les 2 sexes, les taches colorées varient du rouge à l'orange clair et peuvent même être presque incolores (par exemple photo 4, aile avant).

 

  Parnassius_phoebus_I_i_m_s_1   Parnassius_phoebus_I_i_f_s_1  
  Mâle, face supérieure   Femelle, face supérieure  
  Parnassius_phoebus_I_i_m_s_2   Parnassius_phoebus_I_i_f_s_2  
  Mâle, face supérieure, ne montrant pas de rouge sur l'aile avant et pour qui la tache pointée en photo 1,a est absente   Femelle, face supérieure, montrant des taches orange au lieu de rouges  
  Parnassius_phoebus_I_i_m_i_1   Parnassius_phoebus_I_i_f_i_1  
  Mâle, face inférieure   Femelle, face inférieure  

 

Les antennes sont blanches et fortement annelées de noir (photo 7).

 

  Parnassius_phoebus_I_i_f_antennes_1  
  Antennes fortement annelées de noir  

 

Biotope: zones humides de montagne (bords de ruisseaux, résurgences ou suintements d'eau), en général au-dessus de la limite des arbres (1800 à 2400m). Les biotopes contiennent toujours la plante hôte de l'espèce qui est le saxifrage faux-aïzoon (Saxifraga aizoides) et dont les fleurs jaunes sont visibles de loin.

 

  Parnassius_phoebus_biotope_Simplon_2100m   Parnassius_phoebus_biotope_Val_Luzzone_2020m  
  Biotope: zone d'alluvions avec ruisseaux en tresse au Simplon (VS), fin août, 2100m. Les fleurs jaunes sont celles du saxifrage faux-aïzoon.   Biotope: suintement d'eau dans une pente dans le Val Luzzone (TI), mi-août, 2020m. Les fleurs jaunes sont celles du saxifrage faux-aïzoon.  

 

Distribution (orange = avant 1990; rouge = après 1989). Copyright CSCF (données) et Swisstopo (fond topo).

 

   

 

Période de vol: juin à septembre.

 

Confusion possible de l'espèce avec:

- Parnassius apollo  (Apollon)

 

Autre espèce proche:

- Parnassius mnemosyne  (Semi-Apollon)

 

Planche de distinction concernant l'espèce:

- Parnassius apollo  (Apollon) - Parnassius phoebus  (Petit Apollon)

 

Accès à la galerie de photos